Une escale à Hong-Kong avec Yoom Paris

Une escale à Hong-Kong avec Yoom Paris

Vous non plus, vous n’avez pas échappé à la folie des Dim Sum et autres spécialités venues tout droit d’Asie ? Laissez moi vous conter mon expérience Yoom : une escale à Hong-Kong le temps d’un diner.

Déjà le cadre : loin des clichés étouffants et kitchs qui envahissent les murs de nombreux restaurants cantonais, l’Asie se fait sentir chez Yoom par petites touches, et suggestions : un vase, la forme des lampes, une vaisselle créée spécialement. Le tout, dans des tons turquoise, qui apportent élégance et sobriété au lieu.

Vaiselle Une escale à Hong Kong avec Yoom Paris

Le dépaysement s’opère doucement mais l’immersion dans la culture locale est garantie !

Côté papilles – et c’est quand même ce qui nous intéresse, l’équilibre des quatre éléments si propre à la gastronomie asiatique, est là. Les saveurs sucré-salé-acide-amer s’ajustent à la perfection. Et l’infinie variété de cette cuisine s’exprime dans chacun des mets de la carte.

 Une escale à Hong Kong avec Yoom Paris

Les Dim Sum – rappelons que cela signifie « cœur à petites touches », sont des bouchées garnies, cuites à la vapeur. Elles se déclinent ici, en version Bœuf gingembre / basilic thaï ou saté (pour la nouvelle carte) ; Champignons shiitake ; Poulet pad thaï ; Brioches aux légumes sautés, etc. Il y a dans ces recettes une  justesse des assaisonnements, au niveau des herbes et épices utilisées ; et une réelle recherche de complexité.

Chaque bouchée suprend, et le mélange des textures est très intéressant : fondant de la pâte, croquant des cacahuètes, tendresse de la viande, et j’en passe.

De plus, et c’est un point primordial ! Non, les Dim Sum ne sont pas bourratifs ! La pâte est chez Yoom ultra fine. Tout est alors dans la farce.

La garniture prédomine l’ensemble, pour un profond respect et une mise en valeur des ingrédients choisis.

Ça bouillonne alors en bouche : notes de coriandre, de gingembre, et de curry ; touches de Saté, de coco ou encore de citronnelle. Les saveurs exotiques sont au rendez-vous.

En accompagnement, les propositions sont aussi alléchantes. Comme cette très fraiche salade de choux blanc et carottes, croquante à souhait, et assaisonnée de soja, vinaigre de riz noir et de gingembre. Idéale avec les bouchées vapeurs.

Et imaginez que les Dim Sum existent également en version sucrée ! La sceptique que je suis quant aux desserts d’Extrême Orient, a trouvé son compte, avec de savoureuses bouchées, fourrées d’une crème de citron au Cointreau. Du Lemon Curd made in Hong-Kong : ça marche ! Servies chaudes, la crème de citron fond dans la bouche en laissant une douce acidité très plaisante.

Et il faut dire qu’à l’œil, le résultat est pas mal du tout ! Feu d’artifice de couleurs et de formes dans de très jolis paniers en bambou, qui invitent au partage et à la gourmandise. Classe mais sans prétention.

On comprend pourquoi son co-fondateur, Mikaël Petrossian, reconnaît avoir une clientèle très féminine. C’est sain, gouteux et plutôt agréable à regarder.

Son nom vous dit quelque chose ? Oui, Mikaël est bien le fils d’Armen Petrossian, ambassadeur du caviar iranien, et pourtant son parcours en est bien loin. Passionné de voyages et sinophile, ce dernier s’est lancé le pari audacieux d’introduire dans les tables parisiennes, la spécialité cantonaise.

Et c’est en toute sympathie qu’il nous reçoit, et nous parle de ses nombreux voyages initiatiques auprès de grands chefs chinois qui l’inspirent et lui ont transmis les secrets de leurs traditions. Cuisson des légumes et viandes, association des saveurs, mélange des épices, etc.

Mikael nous concocte alors des recettes variées, innovantes et changeantes au gré des saisons et de ses envies.

Renouvellement des goûts, audace des créations, j’avoue avoir été comblée : on n’est pas tous les jours transporté à l’autre bout du monde !

Et gage de qualité, Yoom fournit de grands restaurants et hôtels parisiens : le Buddha Bar Hôtel, certains restaurants Costes, entre autres…

Parlons du prix ! Il faut compter environ 6€ pour deux ou trois pièces, soit 15 à 20€ par personne pour un repas à la carte : intéressant non ?

 Yoom

5 rue Grégoire de Tours dans le 6ème

20 rue des Martyrs dans le 9ème.

Mais aussi à la Maison de la Chine, 76 rue Bonaparte, dans le 6ème

Trackbacks/Pingbacks

  1. Une escale à Hong-Kong avec Yoom Paris |... - […] Vous non plus, vous n’avez pas échappé à la folie des Dim Sum et autres spécialités venues tout droit …

Soumettre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Recevez les tendances culinaires dans votre boîte chaque semaine !
M'abonner

Pin It on Pinterest