Blue matcha et spiruline : l’étonnante tendance culinaire bleue

L’éternel débat « les aliments bleus n’existent pas » risque de prendre fin avec l’arrivée de la spiruline et le blue matcha, une étonnante tendance culinaire et chromatique.

Après la tendance noire, la tendance bleue… Pas question de parler de colorants comme dans les innombrables « whatever rainbow » (qui m’inspire un profond dégout comme je vous l’expliquais ici). On parle d’un vrai bleu qui, au-delà d’augmenter l’instagramabilité de vos plats, serait un excellent complément alimentaire.

©Taline Gabriel

La spiruline, une algue aux supers pouvoirs

En ce moment, comme vous l’avez remarqué, on est plutôt superfood. Après l’Açaï, le Maca, c’est au tour de la spiruline bleue d’avoir son heure de gloire. C’est une algue bleue-verte d’eau douce présente sur Terre depuis des milliards d’années. Avant de mettre de la couleur dans votre feed, c’était le premier élément à avoir réussi la photosynthèse dans le monde. Excusez-la du peu. Les Aztèques furent les premiers à avoir exploités les vertus de cette algue il y a plus de 700 ans. Et depuis quelques années elle fait un retour fracassant. Elle est notamment utilisée pour ses nombreux apports nutritionnels qui lutte contre la fatigue et les carences en vitamines, augmente la résistance de l’organisme et les performances sportives, et c’est également un complément parfait pour les végétariens.

Alors pourquoi la tendance spiruline n’explose que depuis peu ? Tout simplement parce qu’on ne se contente plus de consommer cette algue au gout de poisson (une fois mélangée elle perd un peu de son goût) en comprimés ou en poudre. On y a apporté de la gourmandise. Depuis quelques mois des blue bowls ou des blue pasta pullulent sur Instagram souvent sous le nom de Blue Majik. Pour être franc, les visuels de pâtes bleues n’ont eu aucun pouvoir sur mon appétit. Et pourtant il se laisse aguicher plutôt facilement. Quoiqu’il en soit, si vous êtes tentés par les pâtes à la spiruline bleue, vous pouvez en trouver chez Biocoop et BiocBon.

©Nicole Lizuka

À l’inverse, les Blue Majik bowl ont, sans difficulté, attisé ma curiosité. Ils s’utilisent comme l’açaï et le maca, en poudre dans un bowl. C’est très beau et un peu déroutant, comme je vous le disais plus haut, le bleu est très peu répandu dans la cuisine. Et au-delà d’être un moyen naturel d’amener de la couleur dans vos plats, c’est avant tout une excellente manière de booster votre énergie.

Le thé matcha bleu, pour un thé qui change de couleur

Le thé matcha bleu s’utilise tout simplement comme le matcha vert. Mais comme vous vous en doutez, il va donner une couleur bleue à vos préparations. Captain obvious. Je voue un véritable culte au matcha vert, que ce soit en glace, cheesecake, latte… Et même des kit kat matcha que j’avais l’habitude de manger à Melbourne et que j’ai retrouvé dans la boutique coréenne Ace à Lyon !

Et il y a peu j’ai découvert un thé matcha vraiment magique. Il est, si vous avez retenu le thème, bleu… Mais pas que. Une touche de citron et le thé n’a plus sa place dans cet article puisqu’il devient rose ! C’est la marque Blue Chai qui est à l’origine de ce produit particulier. D’apparence ça semble plutôt chimique, mais tout est certifié naturel. Mes années ratées de physique-chimie ne me permettent pas de trouver la formule qui transforme ce thé bleu en rose au contact du citron, désolé. Mais ça n’en reste pas moins très cool. Si vous souhaitez le tester, c’est par ici pour la commande.

©Blue Chai

Crédit photo couverture : ©Kirstin Knufmann

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest