grand cuisine cinema club GCCC

Dans les coulisses du Grand Cuisine Cinema Club

Allier ciné et dîner, c’est le pari un peu fou (mais surtout gourmand) du Grand Cuisine Cinéma Club. Cette édition appelée « Disruption » vous fera vibrer, c’est certain ! Préparez-vous, on vous emmène dans les coulisses !

Le Grand Cuisine Cinéma Club, qu’est ce que c’est ?

C’est tout simple, c’est le premier événement entièrement dédié aux foodmovies, la foodculture, où vous pouvez manger ce que vous voyez à l’écran ! En somme, on célèbre la gourmandise, l’amour du cinéma « culinaire », le tout en un jour.

Le projet est né comme toutes les bonnes choses, un peu par hasard. Mat, le créateur, s’est retrouvé devant un plat a juste après avoir visionné un film dessus et BOUM. l’idée de manger ce qu’on voit à l’écran est née. Et au final, c’est une suite logique, quoi de mieux que de manger devant un film parlant de gastronomie. Rien, ou presque.

Comment ça marche ?

Le principe sera cette fois-ci légèrement différent des précédentes éditions. Si les premières fois on mangeait exactement ce qu’on voyait, cette fois ci, Disruption mettra la déconstruction, la perturbation à l’honneur.

On découvrira ces chefs visionnaires, ces gens qui incarnent la nouvelle façon de cuisiner. Via les films diffusés mais aussi via les chefs présents. Au programme, trois films inédits et une avant-première mondiale, parmi lesquels Noma au Japon, documentaire réalisé sur l’aventure de René Redzepi lors de l’ouverture de son restaurant éphémère à Tokyo.

Si la cuisine est importante, le film est lui central. Il conditionnera l’évènement, la sélection des chefs, voilà pourquoi chaque édition est différente de la précédente. Dans les cuisines, le Substrat, la Bijouterie et les Apothicaires qui, inspirés de la philosophie de ces films, vous ont concoctés des plats plus fous les uns que les autres, sur lesquels un secret absolu est gardé.

grand cuisine cinema club GCCC

L’âme du projet

On avoue qu’outre la gourmandise c’est la volonté derrière le projet qui nous a surtout interpellés. On connait le pourquoi, le comment, mais au final, on ne sait pas vraiment ce qui germe dans la tête des chefs et des organisateurs. Que veulent-ils offrir de plus qu’on savoureux repas et un – très – bon film ?

Eh bien c’est tout simple.

(Re)découvrir le monde de la cuisine, y apporter de la sociabilité, de la convivialité, voilà la vraie raison d’exister du GCCC. Faire en sorte que les gens arrivent à se rencontrer, à échanger autour du film, du repas, créer en fait une vraie dynamique de groupe et permettre ce qui devient compliqué au cinéma ou au restaurant : échanger de table en table, entre deux plats ou deux scènes. Découvrir l’humain au travers de la cuisine quoi.

Tabata & Ludovic, anciens du Noma

Parmi les chefs présents durant l’évènement vous aurez la chance de déguster les plats de Tabata et Ludovic Mey, le couple incontournable de la nouvelle gastronomie lyonnaise.

Tous deux anciens du Noma, j’ai pu discuter avec eux de leur vision toute particulière de l’évènement et surtout de cette expérience folle qui les a menés à faire partie du projet. Ce qui est ressorti de cette discussion, outre leur passion, c’est à quel point leur expérience au Noma les a marqués et leur a fait redécouvrir la cuisine. Voir les choses autrement, aller au plus simple, viser la pureté du goût, la beauté du produit, le sublimer.

Être poussés au delà de leurs limites, tout en s’amusant. Envisager les choses de façon simple, mais pas simpliste. Et surtout aller toujours plus loin, être toujours plus précis. On a ressenti en quelques minutes à quel point le Noma pouvait être une course éreintante mais follement exaltante. C’est bien simple, après avoir entendu Tabata on a eu qu’une envie, courir voir « Noma au Japon », pour ressentir ne serait-ce qu’une seconde cette frénésie, cette passion que semble insufler René Redzepi.

Au final, ce qui a guidé les Apothicaires pour élaborer leurs recettes c’est cette phrase souvent prononcée cette petite interview : « Les clients n’ont plus envie de chichis, ils veulent (re)découvrir des saveurs, on doit aller droit au but ».

Alors voilà. Je sais pas vous. Mais tant de passion, tant de folie, nous ça nous rend tout choses et on irait bien faire un tour, voir « Noma au Japon » et nous imprégner de tout ce que les chefs présents nous feront vivre au travers de ce film.


Dimanche 18 décembre à 11h30  & 19h30 / Séance bonus à 15h00

Réservations par ici

Event Facebook par


grand cuisine cinema club

Pas de commentaires

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest