Demain, votre ordinateur fera pousser vos plantes

Vous avez toujours rêvé d’avoir un mini potager qui sort du plafond pour y cueillir vos raisins comme dans Retour vers le futur 2 ?

Ne rêvez plus, Caleb Harper et son entreprise Open Agriculture ont lancé un food computer, un outil d’agriculture urbaine destiné au plus grand nombre !

Le food computer

Bon, dans son innovation, Caleb Harper n’a pas prévu un potager qui sort du plafond de votre cuisine. Mais son idée n’en reste pas moins très ingénieuse et nous fait entrer de plein pied dans ce à quoi pourrait ressembler le futur ! Caleb Harper souhaite que nous fassions pousser notre propre potager par le biais des datas et donc de nos ordinateurs. Dit comme cela ça ne parait pas très clair et quelque peu compliqué pour la plupart d’entre nous. Mais c’est justement là que Open Agriculture fait la différence, ils souhaitent vulgariser l’agriculture urbaine !

photo-food-computer-1

Comment ça marche ?

Pour cela ils ont mis en ligne un tutoriel pour réaliser son propre food computer, on ne vous cache pas que cette version reste tout de même très compliquée à réaliser mais d’ici le mois d’août ou septembre, ils proposeront un nouveau tutoriel qui sera plus simple à réaliser. Une fois votre food computer installé, il ne vous reste plus qu’à faire pousser les plantes grâce à de nombreuses données que vous retrouverez sur l’open source qui a été mis en place, il vous suffira simplement d’ajouter les données dans votre ordinateur et vos plantes pousseront de la manière dont vous les avez programmé, vous gérez votre food computer grâce à une interface 3D intuitive. Vous pouvez également créer vos propres données et les partager sur cet open source, pour faire découvrir aux autres votre façon de faire pousser vos fruits et légumes.

photo-food-computer-2

Dans quel but ?

De nombreux continents ou pays se sont spécialisés dans la culture de tel ou tel fruit et légume, ce qui favorise les exports et multiplie donc les déplacements des produits d’un point A à un point C en passant par le point B. On ne vous apprendra pas que d’un point de vue écologique ce n’est pas ce qu’il y a de plus intéressant. Mais surtout le monde de l’agriculture ne fait pas rêver, c’est un métier compliqué et qui est de moins en moins valorisé, les jeunes sont moins attirés par ce secteur. Avec Open Agriculture, l’idée n’est plus d’envoyer les produits d’un pays à l’autre, mais d’envoyer les données pour que l’on puisse faire pousser toute sorte de denrée à n’importe quel endroit : outre les potagers personnels, l’idée est également de développer des fermes plus grandes qui seraient capables de produire pour de nombreuses personnes. Un bon moyen d’attirer les jeunes vers les métiers agricoles.

photo-food-computer-3

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest