L’Établi, c’est un peu la nouvelle bombe culinaire de ce début d’année. Il est dans la lignée des Apothicaires ou du Bistrot du Potager tant au niveau des créations culinaires que l’ambiance qui y règne.

C’est en tout cas avec cette réputation que je suis allé tester l’Établi, et à l’agence, Le Foodingue m’a tout simplement dit que c’était son « coup de coeur de l’année 2018 », le ton était donné.

Bienvenue dans l’atelier chic de l’Établi

C’est dans le 2ème arrondissement, rue des remparts d’Ainay, que prend place l’Établi. Le décor est rustique et moderne à la fois. L’équipe et le Collectif Rhône ont su reprendre toutes les caractéristiques d’un établi traditionnel en lui conférant l’aspect d’un restaurant trendy.

Le restaurant se découpe en 2 salles ouvertes l’une sur l’autre. De vieux outils accrochés au mur et disposés avec parcimonie sur les tables. Gros coup de coeur pour les 500 bouteilles accrochées au-dessus de nos têtes dans l’une des deux salles, le rendu est très original ! Il règne une vraie bonne ambiance, on est clairement dans un grand restaurant, l’aspect parfois pesant en moins. Tout est pensé et soigné, les menus sont présentés dans des enveloppes où tout est écrit à la main. Même les cartes de visites sont dans le thème avec des petits graines à l’intérieur que l’on peut faire pousser chez soi !

©L’Établi

Pour ne rien enlever à la décoration, l’accueil de l’équipe est ultra chaleureux. Le sommelier connait sa carte et les producteurs sur le bout des doigts. Quand on connait l’histoire derrière la bière ou le vin sur la carte, cela prend tout de suite une autre dimension. Avant de commencer votre repas, on vous présente une boite de couteaux pour choisir celui que vous souhaitez utiliser. Et pour finir en beauté, le chef Louis Fargeton vient échanger quelques mots avec chaque table.

©L’Établi

Des produits de la région lyonnaise

On vous l’expliquait dans notre article sur les tendances sociétales de l’année 2018, l’avenir est à la restauration éco-responsable. Et l’Établi remplit pleinement ce critère.

L’ensemble des artisans et producteurs qui sont intervenus ou interviennent dans l’aventure sont de la région lyonnaise, tout comme les propriétaires d’ailleurs. Vous pouvez retrouver la provenance des produits et du mobilier entre autre, juste ici. On apprend notamment que les fruits et légumes proviennent des jardins de Vartan et que la céramique est réalisée par Laurence Fontaine.

©Nicolas Villion

Un menu simple mais pas basique

Simple parce que vous n’avez le choix qu’entre 2 entrées, 2 plats, 1 fromage et 2 desserts. Pas plus, pas moins. Et vous pouvez composer votre menu comme vous le souhaitez. Il y a 3 types de menu, en 3 service à 34€, 5 service à 49€ et 7 services à 64€. Pour le midi (menu différent du soir), il y a 2 services pour 24€ et 3 services pour 28€.

Mais loin d’être basique car une fois qu’on se retrouve face à l’assiette… On est tout simplement subjugué par les goûts. La carte change très souvent en fonction des produits à leur disposition. Vous ne retrouverez donc pas obligatoirement les mêmes plats que nous. Outre ce que vous choisissez, il y a un mets entre chaque plats, le cromesqui de cuisse de grenouille est une petite tuerie !

Pour l’entrée nous avions le choix entre le poulpe, gel de clémentine et pickles de topinambour (vous pouvez d’ailleurs retrouver notre top 5 des poulpes à Lyon) et la soupe à l’oignon, comté et jambon truffé, et c’était juste incroyable… En apparence simple et pourtant la soupe à l’oignon est le coup de coeur de ce repas !

©Nicolas Villion

Pour les plats, nous avons essayé les 2, un bar, poire de terre et réglisse et un pot au feu revisité. Et encore une fois c’est un sans faute. Mention spéciale pour le pot-au-feu et son jus réduit, à tomber !

©Nicolas Villion

Et enfin les desserts avec un porridge d’avoine, pommes caramélisées et foin de Vaugneray. Et un butternut confit, sorbet au miel et gel hydromel. Nous avons pris le butternut confit et c’était plutôt… Déroutant ! Plus que du butternut en dessert, c’est le gel d’hydromel qui surprend. Et dans le bon sens du terme, une explosion en bouche.

On sort du restaurant en se disant qu’on vient de découvrir une vraie pépite, et on a qu’une seule hâte : y retourner le plus rapidement possible !

©Nicolas Villion


Où ? 2 Rue des Remparts d’Ainay, 69002 Lyon

Horaires : Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h et de 19h30 à 21h30


2 Commentaires

  1. Il est mignon ton doudou, doudoudidonc ! & oui, cest super long la gestation dun poulpe, cest bien connu ! Quant au ravioli, je ne comprends pas que Chouchou nen veule pas. Quelle ingratitude ces gosses !

Laisser un commentaire