Je ne sais pas vous, mais j’ai un faible pour les Raymond… Il y a un « je ne sais quoi » de capital sympathie autour de ce prénom (si si, pensez au moustachu de Scènes de Ménages).

Alors si en plus, le Raymond en question défend la gastronomie du Sud-Ouest, a de l’humour et me propose de déguster du foie gras, je suis prête à lui monter un fan club et à traverser ma Gascogne pour aller à sa rencontre et celle de sa famille !

Qui est Raymond ?

Je vous présente donc Raymond, agriculteur depuis plusieurs générations, 82 ans, 48 000 salades plantées, 140 kilos de foie gras dégustés, 482 400 heures passées dans ses champs et 175 200 passages au poulailler. Dites vite bonjour à Raymond avant qu’il ne parte à la cueillette aux champignons !

 

 

Raymond vit à Donzac, une commune de 1000 habitants au coeur de la Gascogne, et est amoureux des plantes, passion qu’il a transmise à son fils Thierry, qui travaille aujourd’hui dans le verger familial.

Son enthousiasme, il l’a aussi communiqué à son petit fils Hugo, diplômé en droit audiovisuel et résidant à Paris qui fait le plein de bonnes conserves à chaque passage dans la ferme familiale, faisant sensation auprès de ses amis. De là, germe l’idée de mettre en relation les producteurs traditionnels et locaux avec les consommateurs des grandes villes, qui n’ont pas notre chance de pouvoir aller directement chez le producteur sans passer par de plus ou moins nombreux intermédiaires.

Le Marché de Raymond en quelques chiffresAccompagné par sa mère Catherine, Hugo a mûri cette idée jusqu’à la création d’un projet : la Ferme de Raymond. L’idée est simple : s’appuyer sur le bon goût de Raymond et son carnet d’adresses locales pour créer un site de e-commerce de vente directe. Vous allez me dire, rien de nouveau jusqu’ici. Sauf que…. 

Le Marché de Raymond, plus qu’un site marchand.

Primo, le site ferait bien plus que vendre : agenda, lieu d’échange et de rencontres autour de ces bons produits, il serait le lien entre Raymond, vous, et les producteurs d’agriculture raisonnée ou biologique, un circuit court s’appuyant sur le digital, une association de producteurs sur une plateforme numérique, mais aussi une aventure humaine, regroupant des gens qui travaillent leur terre et leurs produits individuellement, s’associant ici pour permettre la viabilité de leur travail.

Côté produits, de la conserve uniquement dans un premier temps : du foie gras, des confits, galantines, confitures, pruneaux d’Agen, des vins de la cave de Donzac toute proche (dont leur Grain d’Amour que je vous recommande au passage, avec modération bien sûr), des coulis de tomates et des conserves de fruits du verger de Thierry : cerises, abricots… Vous salivez déjà? C’est bon signe, on continue.

Une histoire de famille

IMAGE LE MARCHE DE RAYMONDn (2)

Secondo, c’est une belle histoire de famille, un hommage à Raymond, 82 ans, avec qui on adorerait discuter pendant des heures de ses expérimentations autour de ses agrumes; il aime les bonnes choses, en parle tout le temps et est critique de ce qui se pratique aujourd’hui en agroalimentaire. Son portrait s’impose donc naturellement comme label. Et puis tout ça, ça l’amuse beaucoup, un vrai “digital country papy”.  

Des tweets contre du foie gras

Tertio, Hugo, qui n’était pas predestiné à créer le buzz avec son bagage en droit, maitrise les codes des medias sociaux et a su créer le buzz avec l’envoi de 80 colis à des amateurs de bonnes choses bien choisis; ainsi, ce sont déjà des centaines de vues sur sa page Kiss Kiss Bank Bank, des twittos célèbres qui saluent son projet : Fleur Pellerin, Anne-Sophie Pic, Jennifer Taieb, Omar Sy, Antoine de Caunes… mais aussi des médias plus classiques avec la visite de Canal+, France 3, le Figaro…

Bref, une success terroir story qui s’annonce, avec l’ouverture du site d’ici mi-novembre et déjà des projets d’évolution : groupement d’achats, box la Ferme de Raymond à partir de 15€…

Si comme moi vous voulez soutenir la Ferme de Raymond, il reste une dizaine de jours pour participer au Kiss Kiss Bank Bank ! Votre estomac vous le rendra, car chez Raymond, tout est bon 🙂

 Retrouvez le Marché de Raymond sur Kiss Kiss Bank Bank, sur Twitter ou encore sur Facebook 
Un grand merci à Catherine pour m’avoir reçue à Donzac dans le verger familial !

donzac 

 

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.