La Marmite Urbaine : un cocktail de générosité, un bouquet de solidarité

La Marmite Urbaine est une association de gourmands aux mains vertes (et sur le coeur !). Dans le royaume du « chacun pour soi », ils se dévouent à leur manière pour rendre les gens plus heureux et les assiettes plus joyeuses.

Malnutrition aux ordures !

La Marmite Urbaine est un cocktail de générosité ou plutôt devrais-je dire, un bouquet de solidarité ! Les membres de l’équipe comptent sur les qualités de chacun afin de faciliter la bonne alimentation des familles en difficulté. Rétablir les liens sociaux est aussi l’une de leurs préoccupations. Pour cette raison, à chaque graine plantée ils donnent un peu plus d’amour.

Les membres de l’association sont persuadés que le partage d’un bon repas mène à bien un sujet de conversation. Ce qu’ils veulent par dessus tout c’est voir les gens sourire ensemble, vivre ensemble. Alors non, la Marmite Urbaine n’a pas la naïveté de croire en un monde de bisounours où tout le monde mangerait chez tout le monde. En revanche ces personnes ont la force de recul pour se rendre compte de ce que la société est parfois, malheureusement, en train de faire de nous : des pions qui jouent seuls sur le plateau.

marmite urbaine

« On a quoi dans cette marmite ? »

Plus concrètement, l’association a trois activités permanentes.

La première est la création de potagers en ville. Créer ces potagers dans les quartiers de Vaulx-en-Velin permet d’offrir la chance aux habitants de venir passer du temps dans ces petits espaces verts. Citadins et citadines sont donc conviés pour des parties de jardinage au sein des quelles ils apprennent à cultiver leurs propres ingrédients. Les familles viennent s’occuper des plantations et se retrouvent dans une bulle dans laquelle ils cultivent l’esprit de partage.

Les récoltes permettent d’approvisionner la marmite gourmande et d’accomplir la deuxième mission qui est de vendre des plats bios et de qualités. Les menus de la Marmite Gourmande sont bercés par l’humeur des saisons. Sur le papier, ils évoquent des bentos (repas rapides) mais la qualité de leurs produits locaux ne laissent aucun doute. La passion de cuisiner ne se perd pas et chaque chef met ses saveurs à l’édifice pour des recettes ravissantes. Une vente de dix repas correspond à un repas solidaire. Vous avez bien compris, ils vendent des repas pour en offrir.

Enfin, leur troisième mission est la mise en place d’ateliers cuisines et jardins. Ils animent ces ateliers eux-mêmes et les financent aussi grâce à leurs ventes. L’esprit est toujours le même, ils veulent créer des liens entre les gens et leur offrir un apport culturel et pédagogique.

marmite urbaine

La marmite est bouillante

Depuis le printemps 2016, des espèces végétales grandissent sur les toits de Groupama à Vaise (et devinez quoi, la Marmite Urbaine y est pour quelque chose). Ce qui grandit aussi beaucoup, c’est l’espoir placé dans LE grand défi de l’association (qui plus est l’un des seuls projets d’agriculture urbaine à Lyon). Ils ont pour objectif de « développer de nouveaux circuits d’alimentation en reliant des potagers urbains locaux à nos assiettes ». À ce jour, 70m2 de terre ont été posé et comblé grâce notamment aux services du Centre de Ressources Botaniques Appliquées (C.R.B.A).

Le projet est à suivre et on ne peut leur souhaiter que de la réussite. Alors la Marmite Urbaine : – Que volonté soit faite sur la terre comme en assiette…

marmite urbaine

marmite urbaine


Le petit plus :


2 Commentaires
  • Le 1er festival d'agriculture urbaine débarque à Lyon !
    Publié à 17:23h, 12 janvier Répondre

    […] plus : des associations telles que « Marmite Urbaine » seront sur les lieux, une opportunité de plus de parler cuisines solidaires, jardins […]

  • Marjorie B.
    Publié à 17:58h, 12 janvier Répondre

    Bravo la marmite urbaine, toutes mes forces pour encore plus d’hectares de potagers urbains!!

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest