Paris : des poissons sur un toit et des champignons dans un parking.

On vous voit essayer de comprendre notre titre l’air dubitatif ou surpris. Mais oui, tout bientôt, on dégustera de la bière des toits de Paris, nos champignons seront cultivés dans un des nombreux parkings parisiens.

On vous le dit depuis quelques temps déjà, l’avenir de l’agriculture passe – entre autre – par l’agriculture urbaine. La ville de Paris l’a bien compris puisqu’en avril elle a lancé l’appel d’offre « Parisculteurs » pour se végétaliser. Le 3 novembre, après avoir reçu plus de 140 offres, 33 ont été sélectionnés pour végétaliser 13 sites appartenant à Paris et ses partenaires.

En tout, 5,5 hectares répartis dans la ville sur les toits et dans les parkings afin de produire près de 8000 litres de bière, 425 tonnes de fruits et légumes mais aussi, 95 kilos de miel chaque année. Côté innovations, on retrouvera de l’aquaponie, de l’hydroponie ou encore de la permaculture.

Parmi les nombreux projets, quatre ont retenu notre attention de part leur originalité, leur audace ou l’impact positif qu’ils auront sur la ville.

L’hydroponie sur le toit de l’école d’arts appliqués Duperré

Avec « La ferme Duperré », le porteur de projet Toit Sauvage mettra à l’honneur l’hydroponie ! Avec une production de 65 tonnes de fruits et légumes par an et des animations pédagogiques, le projet a pour ambition de favoriser les circuits courts pour les professionnels. En effet, 90% de la production sera réservée aux professionnels ! Le reste sera réservé aux particuliers, sous forme de paniers.

On aime : l’implication des élèves de l’école dans le projet.

parisculteurs

Des champignons en parking dans le 18e

Une micro-ferme urbaine en sous-sol, trois types de cultures, un projet social, voilà en résumé le projet « La Caverne ». Ce projet à la fois productif et participatif comprendra 3 types de cultures : champignons sur marc de café, maraîchage sur compost, sous LED et culture verticale de micro-pousses. Les habitants et riverains seront également impliqués à divers niveaux, tant lors de la vente, que socialement avec des actions de sensibilisation à l’environnement.

On aime : la création de lien social autour du projet et la création de 8 emplois.

parisculteurs

De la bière à l’Opéra Bastille

Bon, il n’y aura pas que du houblon sur les terrasses de l’Opéra, il y aura des fruits aussi. Mais avouons que cette idée de bière sur les toits de Paris nous a séduit ! Au programme donc, une houblonnière,  mais aussi une brasserie afin de transformer le produit directement sur place. Au niveau de la production, HOP’éra BATAVIA attend 500kg de houblon. Vous l’aurez compris, on a hâte de voir les premières bouteilles sortir !

On aime : Inutile de le préciser non ?

parisculteurs

Une ferme pédagogique en hauteur

Last but not least, le projet à destination des élèves du Collège Eugène Delacroix vise à d’une part à les éduquer au cycle des plantes, au jardinage.. Et d’autre part, à mettre un place un système aéroponique qui permettra aux restaurants collectifs scolaires des alentours de s’approvisionner en circuit court.

On aime : L’idée d’intégrer les collégiens au projet, de leur apporter une sensibilisation à l’environnement pratique et non théorique.

parisculteurs


Toutes les infos et le reste des lauréats c’est ici.


1Commentaire

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest