grand-mères

Les grand-mères sont partout ! On ne compte plus le nombre de marques qui utilisent des mamies comme égéries. Face au retour à l’authentique, au fait-main et au bon vieux-temps, les marques food n’hésitent pas à s’inscrire dans cette tendance. Petit tour des différents projets où nos mamies deviennent des stars.

Mamie ma muse

Face à l’hyper connexion et l’ère digitale, le retour à des expériences plus réelles semble primordiale. Aujourd’hui, au vu des difficultés professionnelles, nous ressentons le besoin d’être rassuré, réconforté. Alors, quoi de mieux que le bon plat de notre enfance pour cela ? Le retour du fait-maison ces dernières années à contribué au regain d’intérêt pour nos grand-mères. Et les marques l’ont bien compris ! Notre mamie, c’est un peu un gage de confiance, d’authenticité et de tradition. Tipiak, Mamie Nova, Café Grand’Mère ou dernièrement Coca-Cola, des marques emblématiques qui donnent une nouvelle jeunesse à nos aïeux. Et c’est ce sentiment de nostalgie qui fait vendre.

Les startups l’ont bien compris, nos grand-parents sont la voix de la sagesse et c’est sur eux qu’il faut miser. Dans un autre registre, on a pu voir l’engouement pour la chaîne Youtube Studio Danielle dans laquelle Arthur, le petit fils spirituel de Danielle, publie des vidéos amusantes d’elle dans des situations du quotidien. Enfin, côté food, on retrouve différents projets comme Nos Grands Mères ont du Talent, un projet qui vise à « prouver au monde qui nous entoure qu’après 50 ans on a toujours sa place en entreprise ». En effet, ces petites mamies nous proposent de nouvelles recettes traditionnelles remises au goût du jour. On retrouve aussi le service traiteur Mamie Foodie qui met à l’honneur les recettes de nos grand-mères.

© Studio Danielle
Grand-mères_Mamie Foodie
© Mamie Foodie

Mamie sous les feux des projecteurs

De même, les chefs ne dérogent pas à la règle. En effet, avec le retour des vieux prénoms, ces derniers n’hésitent pas à remettre au goût du jour des prénoms oubliés pour nommer leur établissement. On retrouve par exemple Odette, le restaurant de Julien Royer, ou encore pour les lyonnais les fast-food King Marcel ou les boutiques mono-produit Antoinette et Suzanne le petit dernier sur Lyon.

Enfin, pour transmettre le plus délicieux des héritages, certains n’hésitent pas à partager des recettes de famille dans des vidéos. C’est l’objectif de Grandmas Project, une web-série collaborative, qui invite les petits-enfants du monde entier à partager les recettes et récits de leur grand-mère dans de courtes vidéos. Un projet salué par l’UNESCO en 2016, pour son travail visant à « sensibiliser le grand public au patrimoine culturel immatériel par le biais d’outils numérique ».

Suzanne_grand-mères
© Geek&Food

Alors on oublie pas d’appeler mémé pour qu’elle nous transmette ses recettes et son savoir-faire. Une richesse à ne pas sous-estimer !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.