delicatessen lyon

LE repaire pour amateurs de barbecue US : Delicatessen.

On voulait en savoir un peu plus sur ce qu’il allait se dérouler derrière les grandes portes noires du 38 rue de l’Arbre Sec, alors on a appelé le patron pour lui poser des questions.

On y mangera des pattes de canards ?

NON. Enfin peut-être un peu de volaille tout de même.

On vous parlait des paradis de viandards il y a quelques temps, en voici un nouveau à Lyon. Imaginez un gigantesque barbecue américain, de la viande beaucoup. Une cuisson lente. Et surtout du temps de fumage, qui, le saviez-vous ? Est la plus vieille méthode de cuisson. Ça c’est important. Et bien sûr des épices : du paprika, de l’ail, du gingembre…

La carte proposée nous donne envie d’y être au moment on l’on écrit cet article : Ribs de porc, de boeuf, effiloché, saucisses… cuits lentement.
On a beaucoup aimé le fait que les tenanciers veuillent proposer des sauces maison (Ketchup et sauce BBQ auront de vraies tomates comme royale base) mais aussi des viandes de première qualité, sélectionnées minutieusement.

Chez Delicatessen on sera dans une cantine, mais une cantine chic. Un plateau, des viandes, accompagnements et on nous assure une vitrine froide avec de beaux desserts à portée de main ! Que demande le peuple ?

brice fournier delicatessen

Brice Fournier, l’homme couteau suisse

C’est à table que avons rencontré le maitre des lieux. Viande en main, il nous parle de sa vie, sa vision de la restauration, tout en y liant le cinéma. Pour ceux qui n’avaient pas fait le rapprochement, Brice Fournier joue Kadoc dans la série Kaamelott.

« Quand on fait un film, c’est la guerre générale entre la prod, la réal … En revanche si le mec te sort un bijou, il obtient tout ce qu’il veut. Un restaurant c’est pareil. »

Il revient sur le succès de la série d’Alexandre Astier,  un « espèce de truc indescriptible », évoquant son rôle, et les salons geek. Désolés pour ceux qui pensaient trouver en cet article une date de sortie des prochains épisodes, on a pas d’infos ! (et nous on préfère quand même la viande.)

On sent très rapidement que ce lieu racontera une histoire, celle de son créateur. Bien que les plâtres soient encore frais et la caisse enregistreuse tout juste installée, Brice sait on iront les éléments. Le lieu a été pensé, on y sent l’envie de bien recevoir, l’authenticité et le besoin de partager une expérience « atelier work in progress » avec ceux qui pousseront la porte de ce restaurant. En tous cas, nous on y sera dès l’ouverture (mardi 29.)


Infos pratiques

Delicatessen 38 rue de l’arbre sec (1er)

Ouverture le 29 août


 

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest