Le poulet fait sa révolution ! Depuis quelques mois, de nombreux restaurants mettent le poulet au centre de la table. C’est LA tendance 2018 en restauration. On vous a donc concocté une sélection de restaurants lyonnais et parisiens.

Mike : poulet frit de haute volée

(Presque) tout nouveau dans le quartier d’Ainay, Mike réinvente le poulet frit. Mariné dans le lait et les épices ou le lait de coco et gingembre puis frits, le poulet est d’une tendreté et d’une douceur parfaite. L’ensemble est fat, mais pas gras. On s’en met pas plein les doigts, mais plein la panse.

Gros coup de coeur : le brunch. Ultra copieux – on a demandé un doggy bag – il est à mi-chemin entre la culture US avec son poulet frit, ses mac&cheese et ses cookies peanut butter et le raffinement apporté par une touche frenchy qui mise sur les saveurs. Nous sommes donc ici sur un restaurant monoproduit qui surfe sur la vague du vrai bon poulet tout en gardant une touche d’authenticité qui fait son charme.


49 rue de la Charité, Lyon 2ème.

Ouvert tous les jours sauf le dimanche de 12h à 14h et de 19h à 22h.

Carte.


Cot Cot : À Paris aussi il y a du frit

Parisien et envie d’un bon poulet frit comme chez Mike ? Pas de panique ! Vous pouvez vous rendre chez Cot Cot à deux pas du sacré coeur. Un poulet frit inspiré de recettes new-yorkaises mais adaptées à nos petits palais français. Tous les poulets viennent du Lot-et-Garonne et sont servis en tenders, nuggets, wings… Mais surtout en sandwich, dans un pain ultra moelleux !

©Cot Cot


21 rue Gérando, Paris 9ème.

Ouvert tous les jours sauf le lundi toute la journée et le mardi soir.

Carte.


Poule de Luxe : rôti comme jamais

Le 16ème arrondissement fait sa mue et devient peu à peu un quartier tendance de Paris. Et Pouledeluxe, la rôtisserie du moment, n’y est sans doute pas pour rien. Un projet lancé par Raphaël Van Montagu en collaboration avec Frédérique Du Plessis.

Avant même de se plonger dans le menu, on est tombé amoureux du lieu. Une décoration chaleureuse et épurée imaginée par Oscar Larrat. En ce moment c’est pas vraiment la période, mais le restaurant dispose également d’une terrasse.  Pour nous, c’est un sans faute.

Côté cuisine, je vous le donne en mille, la rôtisserie met à l’honneur le poulet ! Tout est fait maison et les produits sont certifiés bios. La carte est vraiment très simple et comme souvent, c’est un gage de bonne qualité. On ne s’y perd pas, on est venu pour du poulet et du poulet on aura. La seule question à se poser : plat individuel ou à partager ? Outre les planchettes à partager et les entrées, c’est véritablement la partie rôtisserie qui nous plonge totalement au paradis du poulet ! Une belle sélection de poulet en plat individuel et surtout le saint graal, un poulet de Bresse à partager pour 6 personnes (sur commande) ! Pour les accompagnements on retrouve des pommes grenailles à la rôtisserie, poêlée de légumes ou encore une purée onctueuse.

Un excellent restaurant parfait pour partager le meilleur du poulet entre amis !

©Pouledeluxe


117 Avenue Mozart, Paris 16ème.

Lundi au samedi de 12h à 23h et le dimanche de 12h à 15h.

Carte.


Le Suprême : Le restaurant chic(ken)

C’est pas chic le poulet ? Le restaurant Le Suprême vole dans les plumes de ce préjugé ! Le suprême, c’est avant tout une histoire d’amour pour le meilleur et pour le poulet. Grégory Stawowy, ayant fait ses gammes chez Ducasse, Coutanceau ou encore chez Daniel Boulud à New York, est aux fourneaux avec sa femme d’origine coréene Yun Young Lee passée par La scène au Prince de Galles.

L’ambiance du restaurant est plutôt bistrot chic, classique et convivial. On est vraiment dans un excellent restaurant gastronomique lyonnais. pour ce qui est du menu, il change toute les semaines en fonction des saisons et des produits à leurs dispositions. La carte, quant à elle, se renouvelle tous les mois. Il n’y a qu’une seule chose que l’on est sûr de retrouver dans nos assiettes, c’est le gallinacé (j’ai appris ce mot qui fait référence au poulet il y a pas longtemps, du coup je le place).

Pour vous donner une petite idée de ce que vous pourrez y retrouver, il y a notamment, cette semaine, en entrée un un gâteau de foie blond accompagné d’un velouté de potiron, coulis d’airelles et croûtes d’olive noire ou encore en plat principal un suprême de volaille, épinards, topinambours et gnocchis.

©Jeff Nalin


106 cours Gambetta, Lyon 7ème.

Mardi au vendredi 12h-13h30 et 19h30-21h30 et le samedi 19h30-22h.

Carte.


Lucien et la cocotte cie : poulets d’ici, recettes d’ailleurs

Lucien et la cocotte cie c’est un peu l’authenticité du poulet mis au gout du jour par les voyages de Lucien. Premier du genre à Lyon, il fait des cocottes à base de poulet français personnalisées pour vous en fonction des recettes à la carte.

Les recettes sont imaginées par Lucien et surtout par ses différents voyages. On y retrouve les cocottes seco de pollo d’Amazonie, Texas, Mrouzia du Maroc, Saint-Marcellin, Sibérie, Aigre-douce de Pékin et Teriyaki du Japon ! Et les cocottes sont vraiment à un prix raisonnable puisqu’elles ne dépassent pas les 10€, ce qui est vraiment très cool.

Pour ce qui est du restaurant, l’ambiance est vraiment sympa. Il y en a un qui se trouve Cours Vuitton et l’autre place de l’Europe. Pour celui de Cours Vuitton, Il y a 2 énormes tables qui nous « obligent » à manger les uns à côté des autres, et ça donne une ambiance conviviale et toutes particulières à l’endroit. Pas de poulet dedans (heureusement), mais les desserts valent vraiment le coup !

©Lucien et les cocotes cie


82 Cours Vuitton et 11 Place de l’Europe, Lyon 6ème.

Ouvert 7j/7 de 11h à 15h et de 18h à 22h.

Carte.


Chicken is coming…

On me souffle dans l’oreillette qu’un oiseau fait peu à peu son nid dans le 1er arrondissement et devrait prendre son envol dès le mois de janvier. Et ça s’annonce vraiment au top du top ! Mais chut c’est un secret…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Mettez votre petit commentaire ici :)
Entrez votre nom ici