3 alcools vétérans qui s’imposent dans les cocktails du moment

Parce que la mode est un éternel recommencement, voici 3 alcools d’antan qui sentent bon les cocktails du moment !

Pimm’s my cocktail

Produit pour la première fois en 1823, le Pimm’s est à l’époque un alcool très apprécié des anglais. Boisson d’été, on boit du Pimm’s comme du sirop (à 25° tout de même, alors prudence). Traditionnellement agrémenté d’une limonade, de quelques fruits frais et de tranches de concombre; on redécouvre cet alcool qui lui, explore de nouveaux cocktails explosifs !

Le Pimm’s n°1 est celui qui revient dans nos placards ou qui en ressort enfin. Ce gin est en effet de retour, « bourré » d’arguments et d’atouts de séduction. Tout comme le Spritz depuis quelques années, préparez-vous à en boire de toutes les couleurs.

Cocktails

@VegetarianHerthland @Girlinalittleredkitchen

À gauche, un Pimm’s Punch pour l’arrivée des jours ensoleillés. Manière plutôt très traditionnelle de le préparer (comme dit précédemment). (La recette.)

À droite, un délicieux Peach Pimm’s pour ceux qui n’ont dans leur coeur qu’une place pour la pêche. (La recette.)

Cocktails

@OneSweetMess @Vikalinka

À gauche, un cocktail généreux où bourbon, gingembre et cannelle se mettent au service du Pimm’s. Une recette qui utilise un alcool prestigieux et qui rentre parfaitement dans l’air du temps. (La recette.)

À droite, un super Pimm’s cocktail qui reprend les codes du cocktail traditionnel du Pimm’s en y ajoutant de la liqueur de sureau. (La recette.)

Est-ce que tu Suze ?

La Suisse est discrète mais a, rappelons qu’elle a tout de même le chocolat, Roger Federer et la SUZE. En effet, nous devons cet alcool so vintage à nos voisins les plus calmes. Créée en 1795 par un habitant de Sonvilier (premier a distiller des racines de gentiane), la recette est rachetée en 1885 par Fernand Moureaux et signe le début d’une grande histoire. Picasso, Racines, Christian Lacroix, Paco Rabane ou encore Thierry Mugler; pendant plus d’un siècle la marque enchaine les édition limitées et prouve qu’un bon concept ne Suze jamais !

Bien qu’historique, la célèbre liqueur de gentiane se perd dans les hits du XXème siècle au début des années 2000. Ringard, vieillot, mais pas pour longtemps. Croyez-le ou non, les jeunes recommencent à commander de la Suze aux comptoirs, des cocktails naissent autour des tendances actuelles et la Suze sait se montrer utile et disponible. Merci mamie.

Cocktails

@TheEveryGirl @DorianCusine

À gauche, un cocktail signature. C’est fête, champagne, gin, Suze et jus de citron. Le tout accompagné de quelques fraises et bienvenue au paradis de la boisson. (La recette.)

À droite, un cocktail Suze du verger. Plus traditionnel, mais tout aussi savoureux (surtout quand il est accompagné de petits sablés au comté…).  (La recette.)

On parle soleil, on parle beau temps mais quand il pleut on peut aussi avoir envie d’un petit cocktail. Nous vous en avions parler lors d’un précédent article, Suze s’est associé au maitre chocolatier Sébastien Bouillet pour créer cette recette ultra gourmande. Une preuve de plus pour dire que le cocktail et les alcools n’ont aucune barrière.

Tequila ? Non, Mezcal !

Eau de vie d’agave, le Mezcal qui pousse sous le soleil torride du sud mexicain a pourtant évolué dans l’ombre obscure de la tequila. Tout deux produits au Mexique et de la même famille, comprenez bien que ces deux spiritueux ont malgré tout des vertus extrêmement différentes.

PAS le même agave, PAS la même région de production et donc forcément, PAS le même alcool. Le mezcal est connu pour être d’une qualité supérieure de part son mode de production bien plus strict et développé. Les arômes de cet alcool sont beaucoup plus subtils et artisanaux, en d’autres termes; ce n’est pas fait pour une tequila paf ! Le mezcal n’est pas nouveau, en réalité il est produit depuis des décennies mais n’a jusque là pas transcendé le grand public.

Aujourd’hui, les choses ont changé et le « grand public » comme on aime l’appeler, est devenu « dégustateur aguerri ». Oui, les tendances actuelles tendent à privilégier les produits de qualité, de productions artisanales et de découvertes. Le mezcal séduit désormais, s’invite dans de fabuleux cocktails et trouve même sa place dans la grande gastronomie. Si c’est pas beau ça !

Cocktails

@TheArtFulDesperado @SaltAndWind

À gauche, une mule de mezcal avec, le gingembre au garde à vous ! (La recette.)

À droite, le gingembre fait encore le boulot, mais, il est ici accompagné de goyave. Avis à ceux qui aiment l’exotisme. (La recette.)

Cocktails

@CraftAndCocktails @ByGabriella

À gauche, mezcal fumé, sirop de rose et pamplemousse. Un cocktail si frais, si mignon, si irrésistible. : La recette.

À droite, un autre cocktail à base de mezcal fumé. Pour ce verre-ci, profitez de folie du gingembre mais surtout de la douceur du miel.  (La recette.)

1Commentaire
  • tendanceaumasculin.fr
    Publié à 12:21h, 26 avril Répondre

    De bien belles idées et un bon constat de votre part sur ce retour en fanfare des alcools oubliés.
    On n’a jamais vu autant de gin infusé à la carte des bars depuis des années.
    La Suze … c’est surtout un retour médiatique je pense, très orchestré. Pour le pimm’s et le mezcal, c’est différent, on sent que les barmans cherchent à bluffer leur client avec des alcools inconnus du grand public.
    Et puis pour le mezcal … sirop d’agave … on est presque dans le bio/vegan/sans sucre ajouté …

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest