Besoin de vous sustenter rapidement dans la capitale ? Voici le top 5 de nos adresses fétiches de street food à Paname city ! 

Pancia

Bienvenue dans l’antre du nouveau hub de la street food napolitaine. On a nommé Pancia (comprenez « ventre » en italien).

Mais alors qu’y mange t-on exactement ? Les puristes vous parleront de panzerotti, les incultes vous parleront de petits chaussons de pâte à pizza soufflés dans l’huile garnis de divers ingrédients. Jusqu’ici, ça nous plait.

Parlons peu, parlons bien, chez Pancia, il y en a pour tous les goûts. Amoureux inconditionnel du fromage ? Laissez vous tenter par le Holy Cheese à base de gorgonzola, ricotta fraiche et mozarella. Très foodporn.
Besoin de pimenter votre vie ? L’Imperator Furiosa à la sauce Arrabiata, mozarella et Spianata Piccante viendra lentement picoter vos papilles…Un délice.
Et puis comme les classiques ont toujours du succès, laissez vous tenter par le Timeless (Tomates bio, basilic et mozzarella), qui comme son nom l’indique est bel et bien un intemporel.

Encore une petite faim ? Optez pour des Smoky Mozza, de petites croquettes de pomme de terre à la mozzarella fumée. Vous allez fondre de plaisir !
Et si d’aventure, vous souhaitiez terminer sur une note sucrée, c’est le panzerotti au Nutella qui vous comblera. #noregrets

Big up à Pauline, Adrien et Vincent, trois anciens de Ferrandi pour ces découvertes culinaires plus appétissantes les unes que les autres !

Street food ©Pancia


Panzerotti à 7,5€ – 10 rue des Petites Ecuries, 75010 Paris – Site


Homer-All About Lobster

Plus besoin de traverser l’Atlantique pour aller se sustenter de Lobser rolls. Boston, tu n’as qu’à bien te tenir car Homer te tient tête.

Deux recettes phares à retenir : La « Classic » où l’on retrouve du homard froid, une mayonnaise maison et de la ciboulette et la « Connecticut » à base d’homard tiède, d’un beurre citronné et d’un mélange d’herbes secrètes.

Evidemment, on ne savait laquelle choisir, alors on a goûté aux deux. Ce qu’on retient ? Un pain brioché, aérien avec juste ce qu’il faut de beurre, légèrement croustillant. Une garniture justement assaisonnée, subtilement relevée.

Verdict ? La « Connecticut » remporte le trophée (mais pas de si loin !). Si l’envie d’un accompagnement vous tente, vous retrouverez à la carte des chips de wasabi (attention, ça pique !) ou une salade d’algues Wakamé. 

Seul petit bémol ? Le prix. Comptez 17€ pour un roll ou 21€ en formule. C’est de la street food oui, mais version luxe!

Street food

©Homer-All About Lobster


Rolls à partir de 17€ – 14 rue du Temple, 75004 Paris – Site


Mr. Zhao

Parler de street food sans parler d’une adresse asiatique, c’est un peu comme parler de raclette sans fromage. Le comble.

C’est en se baladant dans le sentier parisien, qu’une envie de goûter aux saveurs de l’empire du Milieu s’est emparée de nous.  Nous nous sommes donc laissés entraîner dans le sanctuaire de Mr.Zhao.

Ici, ce sont les spécialités de Xi’an qui sont mis à l’honneur. Ne soyez pas étonnés par tous ces petits boucliers accrochés au mur, c’est en fait une référence à l’armée de soldats en terre cuite de la région. Au moins, vous êtes sûrs de manger en toute sécurité.

Au menu, deux plats valent le détour. Le sandwich Mo et les pâtes Biang Biang. C’est le sandwich MO-CA au canard laqué, courgette et poireau qui nous a fait de l’oeil. On s’en lèche les babines encore !
Pour ceux qui ne connaissaient pas, les pâtes Biang Biang sont une sorte de nouilles chinoises très longues et épaisses. Elles sont d’ailleurs souvent comparées à une ceinture ! Elles sont servies avec du porc mijoté durant quatre heures avec plus d’une dizaine d’épices…Un délice ! 

Street food
©Mr Zhao


Moins de 15€ – 37 rue des Jeuneurs, 75002 Paris – Site


Mulko

Probablement l’une des meilleures cantines levantines de Paris. Chez Mulko, les assiettes sont colorées, les mets sont parfumés, et l’ambiance est à son apogée. Petit mais tellement convivial, ici, on ne se gêne pas pour regarder dans l’assiette de son voisin.

Aux commandes de cette cantine, deux potes: Cyril Dedieu et Pierre Bouko Levy, ancien chef de Miznon Tel Aviv puis Paris. Nous n’avons donc pas à faire à n’importe qui.

Apporter un renouveau à la cuisine de rue, c’était le parti pris de ces deux jeunes gens. Pari réussi, puisque Mulko cartonne.

À la carte : du bon et rien que du bon. Des légumes vivants (non, pas littéralement), brûlés, ou en pickles. Des viandes confites, un veau de 12 heures, des calamaris saisis à la plancha, des abats, le tout servi soit en version assiette ou en sandwich. Si vous préférez vous poser, alors le motto est le suivant : sharing is caring.

La touche finale : le knafeh, un dessert à base de fromage de chèvre, de cheveux d’anges et d’un sirop de zaatar. La tuerie du siècle. Dents sucrées s’abstenir (au risque d’en manger beaucoup trop…).

Street food

©Mulko


Assiettes de 12 à 15€ – 29 rue d’Enghien, 75010 – Instagram


Roast

Le poulet n’a jamais été aussi tendance. Frit, rôti, pané, ou grillé, en veux-tu, en voilà !

Chez Roast, comme son nom l’indique, c’est un poulet rôti que l’on déguste, en quart,  en demi ou entier selon votre appétit. Et on n’y mange pas n’importe quel poulet puisque c’est un poulet normand, certifié Label Rouge. De la qualité avant tout.

Rien qu’en poussant la porte d’entrée, on était déjà entrain de saliver. On aurait pu rester planté à regarder les poulets bien dodus rôtir tranquillement toute la journée s’il le fallait, tant l’odeur était agréable…! Mais, bon on a pas pu, alors on s’est empressé de commander.

Au menu, du poulet. (thanks Captain obvious). En entrée, ce sont les pépites de poulet que nous avons goûté. Des nuggets mais en dix fois meilleur. Fondant à l’intérieur, et croustillant à l’extérieur. RAS. Très bon.
Quand au plat principal, nous avons opté pour un quart de poulet et des froasts, frites au parmesan, persil et ail. Le tout servi avec de délicieuses sauces maison (une sauce barbecue légèrement relevée, un mayo et des pickles). Mais pour les plus gourmands, il y a aussi des épis de mais, un gratin dauphinois, une poêlée de légumes du moment. On n’a pas tout goûté, mais ça nous donnera une bonne raison d’y retourner ! Surtout pour dévorer le Chicken Burger…

Et puis, vous auriez du nous voir entrain de ronger nos os de poulets dans la rue…de véritables enfants. #truestory

Street food

©Roast


25 rue Louis Blanc, 75010 – Instagram


LAISSER UN COMMENTAIRE

Mettez votre petit commentaire ici :)
Entrez votre nom ici